Convention patrimoine Ville/État


(extrait du Journal RVL n° 156, juin 2021)

L’état de certains édifices protégés au titre des Monuments historiques (247 à Lyon) montre l’urgence d’une action forte pour sauvegarder notre patrimoine. La quatrième « convention patrimoine » par laquelle l’État et la Ville de Lyon se sont associés, de 2019 à 2024, représente un investissement total de plus de 11 millions d’euros, en s’alliant à du mécénat privé.
À cheval sur deux mandatures municipales (la continuité entre les adjoints au patrimoine, Jean-Dominique Durand et Sylvain Godinot, est à ce titre exemplaire), elle aura permis, à terme, de réaliser des travaux attendus souvent de longue date :
  • - Les églises, propriétés de la Ville, voient l’achèvement d’une restauration d’ensemble à Saint-Bruno, Saint-Irénée et Saint-Nizier, ainsi que des façades de Saint-Bonaventure et de la chapelle de l’Hôtel- Dieu.
  • - Les sculptures allégoriques de la Saône et du Rhône de la place Bellecour, chefs-d’oeuvre de Guillaume et Nicolas Coustou, seront mises à l’abri dans le Palais Saint-Pierre, après restauration.
  • - L’Île du Souvenir, au parc de la Tête d’or, dessinée par Tony Garnier, a également retrouvé sa splendeur originelle, et le jardin du Rosaire de la colline de Fourvière va être réaménagé.
  • - Des étude pour l’église Saint- Pothin et pour la restauration de l’orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint-François-de-Sales restent à lancer.
  • - Enfin, la conception ou la révision des schémas directeurs de gestion et de restauration des espaces verts est prévue pour le parc de la Cerisaie, le jardin archéologique Girard Desargues et le parc de la Tête d’or. 
Alors que cette quatrième convention est en cours, nous pensons déjà à la suivante dont nous souhaiterions qu’elle inclue une étude pour l’avenir du Groupe épiscopal et une réfection de la place Bellecour, permettant d’installer sur des pièces d’eau des copies des sculptures de la Saône et du Rhône...