1946-1958
1958-1968
1968-1980
1980-1989
1989-1996
1996-2006
À partir de 2007

En savoir +

> 60 ans d'histoire > 1958-1968 : Un coup de jeune


Un coup de jeune

Période particulièrement intense et dynamique sous les présidences de Jacques Chaveyriat, Régis Neyret, Marc Levin, Jean-Jo Brun qui devront se confronter à un maire prêt à démolir une partie du Vieux-Lyon et du quartier Mercière sur la rive gauche de la Saône.

Des batailles
Première bataille : lutter contre les projets de percée dans le Vieux-Lyon, face à l’actuel pont maréchal Juin. La création par André Malraux, en 1964, du secteur sauvegardé met fin à ce projet.
Deuxième bataille : elle est menée contre la démolition des deux ilôts d’habitation situés entre la cathédrale et le Palais de Justice (pour l’agrandissement de celui-ci). Les immeubles sont démolis, mais le jardin archéologique est créé – avec l’appui de la RVL.
Troisième bataille : un architecte en chef parisien élabore un plan de sauvegarde du Vieux-Lyon qui prévoit la démolition de deux tiers du quartier, la restauration d’un tiers, la construction à neuf d’un autre tiers. La RVL va se battre contre les différentes versions de ce plan. Le plan définitif sera élaboré par Jean-Gabriel Mortamet, architecte en chef lyonnais, en 1984.
Quatrième bataille : démolition du quartier Mercière. L’engagement de la RVL est moindre. Elle interviendra cependant pour la conservation de l’hôtel Horace Cardon.

Faire connaître le Vieux-Lyon
8 décembre 1959 : plus de 100 000 Lyonnais viennent déambuler dans les rues et les cours illuminées, sonorisées. Le Vieux-Lyon prend pour eux une poésie jusque- là inconnue. Des visites nocturnes du quartier (organisées par le Syndicat d’Initiative) prolongeront cette action spectaculaire. Au sein de l’association se crée un comité des fêtes, associé à un groupe folklorique « La Lyonnaise » et aux marionnettes de Jean-Guy Mourguet.
Carnaval – Mai de Lyon
Organisation d’un Carnaval à la mi-carême, des fêtes du Mai de Lyon, des feux de la Saint-Jean, d’un festival de musique sacrée.
Promotion
Edition de brochures, de dépliants, de guides en collaboration avec le S.I. et divers partenaires privés. Parution d’un ouvrage « Renaissance » pour faire connaître le Vieux-Lyon.

Mise en valeur du Vieux-Lyon : début des réhabilitations
Création par la RVL d’une commission « Inventaire » chargée de répertorier les immeubles du Vieux-Lyon.
Participation à la création de la Sémirely (Société d’Economie Mixte de Restauration du Vieux Lyon) à majorité municipale. La RVL a 1,12% des parts.
Création d’une commission de suivi des restaurations.
Formation de bénévoles à la restauration.
Création d’une caisse de prêt, en partenariat avec la Ville de Lyon. Ces prêts sont destinés aux commerçants désireux de restaurer leur local. S’y ajoute une subvention accordée à ceux qui éclaireront leurs vitrines le soir. L’aspect des rues se transforme petit à petit : c’est une première sensibilisation à la valeur architecturale du quartier.

Faire rayonner l’expérience lyonnaise
Lyon est pionnière dans la prise de conscience de la valeur du patrimoine urbain (au regard du patrimoine monumental seul pris en compte à cette époque). La RVL prend contact avec d’autres villes qui rencontrent les mêmes difficultés à voir ce patrimoine pris en considération.
Elle organise le premier « Colloque des cités et quartiers anciens » (avec l’appui du S.I et de la DRAC) qui réunit plus de 100 participants venus de France et de Suisse en mai 1963. La médiatisation en est considérable auprès des spécialistes, historiens, techniciens et praticiens, hommes politiques et journalistes.
Cette manifestation aboutit à la création de « Civitas nostra », fédération internationale de villes à quartiers anciens. Celle-ci monta une exposition « Quartiers anciens, Vie d’aujourd’hui » qui fut présentée dans 25 villes de France, de Suisse et d’Italie.
En 1968, le congrès de Civitas nostra lançait ce slogan qui est resté le nôtre : « Dans les quartiers anciens, les hommes passent avant les pierres ».

> 60 ans d'histoire > 1958-1968 : Un coup de jeune


Contacts | Mentions Légales & Credits | English version